01/06/2010

Le Figaro se plante sur Face de Bouc

Le site LeFigaro.fr a publié, ce mercredi 21 avril, sous la plume de Marie-Catherine Beuth, un article intitulé « Facebook étend son emprise sur le Web ». L'essentiel de l'article est motivé par la conférence de développeurs de Facebook, qui se tient aujourd'hui, et au cours de laquelle devraient être faites diverses annonces sur les innovations à venir dans le réseau social.

Cela commence sur les chapeaux de roues, avec la phrase suivante : « [...] le réseau social a porté un premier coup à l'encyclopédie collaborative Wikipédia en annonçant le lancement d'un nouveau service appelé «Pages Communauté». »

La journaliste s'appuie pour cela sur un billet d'Alex Li, publié le 19 avril sur le blog de Face book : « Connecting to Everything You Care About ».

De fait, le développeur Alex Li écrit bel et bien les choses suivantes :

« [...] notre but à long terme est d'en faire la meilleure collection de savoirs partagés sur un sujet. [...] Nous commençons par montrer les informations de Wikipédia, mais nous recherchons également des gens passionnés sur l'un de ces sujets pour s'inscrire et contribuer à la page. »

“ [...] our long-term goal is to make them the best collection of shared knowledge on a topic. We're starting by showing Wikipedia information, but we're also looking for people who are passionate about any of these topics to sign up to contribute to the Page.”


Pour autant, cela ne justifie en rien, pour le moment, les menaces implicites qui, selon la journaliste française, et bien qu'elle ne l'ait pas dit explicitement, pèseraient sur Wikipédia. Je dirais même que c'est très naïf de sa part, et que cela aurait tendance à témoigner de sa méconnaissance du fonctionnement de Wikipédia.

Wikipédia, lancée le 15 janvier 2001, a largement entamé sa dixième année d'existence, vient de fêter son milliardième « edit » (vendredi dernier), et groupe, en plus de 260 langues, plusieurs millions d'articles (dont 3,26 millions en anglais, 1,05 million en allemand et 939 000 en français). Elle est forte de plus de 12 millions de contributeurs réguliers.

La spécificité wikipédienne passe en effet par la correction collaborative des contributions, et rien ne laisse prévoir, pour le moment, que le staff de l'entreprise de Palo Alto envisage un modèle similaire pour ses “Pages communauté”. Je serais plutôt enclin à voir quelque chose dans le genre de Knol — souvenons-nous au passage des mines réjouies de certains journalistes qui faisaient mine de croire que le machin de Google allait fracasser Wikipédia... on a vu ce qu'il en était — et, surtout, attendons de voir....

Je doute que Mark Zuckerberg et son équipe aient envie de bâtir une encyclopédie, ils veulent juste ajouter des contenus toujours plus attractifs à leur réseau social. Mais Wikipédia a les reins beaucoup plus solides que ne voudraient le croire les analys'es inattentifs et qui l'ont trop peu fréquentée pour la comprendre :D

En effet, rien ne laisse penser que les « Pages Communauté » que nous prépare Facebook adopteront un modèle wikipédien, qui a fait ses preuves. Je suppose — l'avenir me donnera peut-être tort — que les contributions diverses à une « Page Communauté » s'ajouteront les unes aux autres et se juxtaposeront, mais qu'il n'y aura pas une armée de correcteurs et de rédacteurs pour élaborer collectivement un contenu unique.

10:02 Écrit par H dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : facebook |  Facebook |

Commentaires

s'il fallait croire les médias !! Il ne sont pas à un bobard près

Écrit par : la Parole | 01/06/2010

Les commentaires sont fermés.